De la Gare de l'avenue de Saint-Ouen au Hasard Ludique

• Histoire d’une renaissance

Saviez-vous qu’il fut un temps, on pouvait faire le tour de Paris en train ? Inaugurée en 1862, la voie ferrée de la Petite Ceinture, longue de 32 km, traversait neuf arrondissements, dont notre 18e. La ligne, qui servait d’abord au transport des marchandises, répondait également à des besoins militaires stratégiques pour défendre Paris, ainsi qu’à une partie du programme de redressement économique de la France. A partir de 1862, elle assure aussi un service de voyageurs, qui contrairement au trafic de marchandises, croît rapidement, transportant en 1889 jusqu’à 30 millions de voyageurs grâce à vingt trains circulant par heure dans les deux sens !

 

C’est l’avènement du métro qui signera progressivement l’arrêt de mort de la Petite Ceinture. En 1934, le service voyageurs est supprimé, la ligne ne restant ouverte que pour quelques trains de marchandises, jusqu’en 1993 où l’exploitation commerciale est définitivement stoppée.

 

Sur la Petite Ceinture, le 18e arrondissement comptait trois gares : La Chapelle Saint-Denis, sous la Porte de la Chapelle, en correspondance avec les voies de la Gare du Nord, Ornano au niveau de la Porte de Clignancourt, réhabilitée depuis 2014 et devenue La Recyclerie, et la Gare de l'avenue de Saint-Ouen. Celle-ci, inaugurée en 1863, se situait initialement sur la rue Belliard. Avec la suppression des passages à niveaux en 1886 et le creusement du tunnel entre Ornano et Saint-Ouen, la gare est finalement reconstruite avenue de Saint-Ouen en 1889.

 

 

L’interruption du trafic des voyageurs en 1934 entraîne de fait la fermeture de la gare... Entre 1938 et 1958, celle-ci abritera un cinéma, Le Lumière, puis différents commerces jusqu’en 2011. Beaucoup ont encore en mémoire le bazar où l’on venait acheter de la vaisselle pour pas cher, sans pouvoir imaginer un seul instant ce qu’avait été ce bâtiment.

 

2017 marquera la renaissance du lieu, puisqu’après de longs mois de travaux, Le Hasard Ludique ouvrira officiellement ses portes le 29 avril prochain. A l’initiative du projet, on trouve Flavie, Céline et Vincent, trois habitants du 18e créatifs et ambitieux, qui un jour ont eu l’idée un peu folle mais franchement bonne de faire revivre l’ancienne Gare de l'avenue de Saint-Ouen. Vincent connaît bien le lieu, puisqu’il a habité deux ans rue Belliard. Chaque jour, en voyant le bâtiment (ou plutôt ce qu’on pouvait en voir), il se disait qu’il y aurait quelque chose de formidable à faire de cet endroit. Lorsqu’il apprend la mise en liquidation du vendeur de vaisselle, il mène l’enquête pour savoir ce que va devenir le bâtiment, et apprend qu’un appel à projets sera bientôt lancé. Travaillant dans la production d’événements musicaux, il imagine alors un lieu culturel, et réussit à convaincre ses amies Céline et Flavie, qui viennent également du monde du spectacle, de monter le dossier avec lui.

 

Le projet est très ambitieux, mais il séduit la Ville de Paris qui confie à la jeune équipe le chantier ; et quel chantier ! Au programme : redonner son aspect d’origine à l’ancienne gare pour en faire un vrai lieu culturel hybride ouvert sur le quartier, accueillant une salle de spectacle, un atelier de pratique artistique et un bistrot gourmand. Il aura fallu pas moins de trois ans de travaux pour voir enfin se concrétiser le projet, mais entre temps, l’équipe a continué de travailler en parallèle, en faisant vivre Le Hasard Ludique avant même son ouverture. On se souvient entre autre de la Fabrique du Hasard Ludique, plateforme collaborative permettant aux habitants du quartier de s’impliquer concrètement dans le projet, ou encore des Festivals Clignancourt Danse Sur Les Rails ou Pépites Club, en partenariat avec leurs voisins des Jardins du Ruisseau.

 

Photos : Jean-Philippe Corre

 

D’ici quelques jours, nous pourrons enfin vous dévoiler ce que sera vraiment Le Hasard Ludique, visite guidée à l’appui. En attendant, vous pouvez déjà noter dans vos agendas les quatre week-ends festifs programmés pour l’inauguration, du 29 avril au 21 mai prochains ; et on peut vous dire que ça va swinguer avenue de Saint-Ouen !

 

 

Laisser un commentaire
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
128 avenue de Saint-Ouen
75018 Paris
M° Porte de Saint-Ouen ou Guy Moquet

Vous aimerez aussi

• Sous le signe du clair-obscur
• Devenez acteurs d'un projet culturel de quartier