Quoi de neuf à Montmartre ?

• Printemps 2018
Accueil » Shopping Gourmandises Vie de Quartier » Quoi de neuf à Montmartre ?

Montmartre est en train de devenir le nouveau quartier gourmand de Paris, tant les ouvertures de restaurants sont nombreuses en ce moment. C’est donc très consciencieusement que la team Addict a testé pour vous ces nouvelles adresses (dur métier !), de quoi faire mentir tout ceux qui pensent qu’il n’y a que des pièges à touristes sur la Butte... Avec quelques adresses shopping et loisirs aussi !

 

- GOURMANDISES -

 

 

Ombeline aime Jérémy, Benjamin aime Margaux. Ombeline, Jérémy, Benjamin et Margaux ont travaillé ensemble et sont devenus amis. Le Fusain, c’est donc l’histoire de quatre amis qui décident de s’associer et d’ouvrir leur propre restaurant. Chacun a sa spécialité : Benjamin, chef passé par Ferrandi et ancien second au Dôme du Marais, et Margaux, spécialiste es pâtisserie sont en cuisine, tandis qu’Ombeline s’occupe de la salle et Jérémy, bar tender et œnologue, de la cave et des cocktails. Le lieu est métamorphosé, décoré avec goût par les filles, sachant qu’en plus de la déco, ils ont tout fait tout seul, dont de gros travaux. Mais le meilleur reste dans l’assiette, et franchement, ça vaut le détour : merveilleuse burratina aux fruits de saison, sublime lieu jaune rôti, écrasé de carottes violettes et beurre de Noilly Prat, sans parler de l’incroyable sphère chocolat caramel beurre salé... A noter aussi que Le Fusain reste ouvert toute l’après-midi pour déguster une pâtisserie, et propose un brunch le week-end. Notre coup de cœur du printemps.

 

 

 

Brice et Victor sont frères et bretons. Cela faisait un moment qu’ils avaient envie de faire quelque chose ensemble, et ils ont cherché pendant près d’un an et demi le lieu idéal. Ils l’ont trouvé rue des Trois Frères, à la place de feu La Famille, et y ont ouvert non pas une crêperie (adieu les clichés !) mais un vrai bar espagnol, conseillés par la petite amie de l’un des deux garçons, originaire de Madrid. Chez Boca Dos, on ne trouve que des produits en provenance directe d’Espagne, dont la fameuse bière Estrella de Galicia qu’ils sont les seuls à proposer dans Paris à la pression ! On y mange comme en Espagne des assiettes à partager : pinchos raciones et planchas, et les tapas sont offerts avec le premier verre, exactement comme dans la péninsule ibérique. On peut également emporter la charcuterie, dont le fameux jambon Bellota ; les amateurs apprécieront. 

 

 

 

Changement d’ambiance au 6 rue des Trois Frères puisque les bonbons ont laissé place aux pitas ! L’offre est basique : un vrai pain pita fourré avec des légumes frais (chou, oignons...), du houmous, de la sauce, et nous voilà directement transportés dans les rues de Jérusalem... Tous les sandwichs sont végétariens, l’offre comporte également quelques assiettes et des desserts. Franchement, c’est bon et ça change du traditionnel jambon-beurre-cornichons. En plus, le lieu et l’accueil sont très cool. 

 

 

Changement de décor rue d’Orsel puisque l’ancien Hôtel Béarnais s’est transformé en un superbe établissement 4 étoiles : le Mom’Art. L'hôtel dispose de 24 chambres, d’un espace fitness et d’un restaurant dont on peut vous dire le plus grand bien ! A sa tête, le chef Grégory Cohen, tombé dans la marmite de la grande cuisine dès son plus jeune âge (ses parents étaient les propriétaires du Vert Galant, restaurant doublement étoilé de la rue de Verneuil), et ayant lui même créé plusieurs lieux food à Paris (le Bar à Burger, le CAB ou encore Mon Éclair) en parallèle d’un début de carrière à la télé (il a entre autre animé « Chéri(e), c’est moi le chef » sur France 2). Au Mom’Art, Grégory a pris en main toute la partie restauration, proposant une sélection de plats signature qui travaillent le séquencier des saveurs. Et c’est une merveille ! Depuis l’œuf parfait cœur café émulsion de champignons, le gravelax de saumon en herbes (un vrai bonbon !) ou le bouillon de volaille aux ravioles de foie gras acidulées, le cabillaud vapeur et sa purée à la truffe (de quoi vous mettre les larmes aux yeux) ou la hampe de black angus et ses pommes de terre au thym, jusqu’au pain perdu ou au dôme tout chocolat, on est dans de la cuisine de haute voltige, et c’est magique, avec des prix allant de 11 à 16€ pour les entrées, 19 à 28€ pour les plats et 9 à 14€ € pour les desserts. Le restaurant est installé dans un patio couvert et chauffé l’hiver, et au bar, on peut également déguster une carte de tapas méditerranéens à partir de 7€. Clairement, si vous voulez vous faire plaisir, le restaurant du Mom’Art doit faire partie de votre carnet d’adresses.

 

 

 

Le premier bar à huitres de Montmartre fait le buzz depuis son ouverture, et est devenu en quelques semaines the place to be dans le quartier. Il est vrai que le concept est ultra sympa : un petit comptoir où déguster quelques huitres, bulots, crevettes et autres spécialités de la mer, le tout accompagné d’un petit verre de vin, ou encore un délicieux sandwich au crabe. Attention cependant, le lieu, à la déco sobre et tendance, est néanmoins vraiment petit et de ce fait, l’attente peut être longue...

 

 

 

Au revoir le Nomos et ses assiettes créatives, bonjour l' "Héritage" et ses jolis classiques parfaitement bien exécutés. On s’éclate les papilles avec une blanquette savoureuse ou un saumon à l’oseille bien dépoussiéré. Une cuisine vintage et chaleureuse qui fait du bien à des prix franchement raisonnables : 6€ les poireaux vinaigrette, 15€ la blanquette de veau, 10€ le plateau de fromage. Ajoutez à cela un cadre sympa et authentique avec vue sur les cuisines et le lieu a clairement tout bon.

 

 

 

Ça bouge rue Caulaincourt, et c’est le genre de lieu qui manquait vraiment dans cette partie de la rue. Le Mignon est un coffee shop sympa où Nicolas vous accueille du mardi au dimanche de 8h à 18h pour déguster thés, cafés et autres boissons chaudes ou rafraichissantes, grignoter des pâtisseries faites maison et, à l’heure du déjeuner, déguster salades et toasts, le tout préparé à base de produits bios et locavores. La déco est brute et chaleureuse (murs de briques, mobilier design en bois et acier) et l’ambiance parfaite pour une pause en journée. A noter que le mignon propose également des brunchs le dimanche.

 

 

 

Ouvert début janvier, Le Caulaincourt promet de devenir le nouveau spot festif et convivial du quartier Lamarck. Sophie, Paul et Guillaume, les trois associés, souhaitent en faire un lieu hybride entre bar et restaurant, lieu de vie et lieu de fête. Le midi, le chef propose une petite carte simple et originale, quand le soir les plats sont plus élaborés mais toujours de saison. Côté bar, le gin est à l’honneur grâce à une jolie sélection et une belle offre de cocktails. La salle est spacieuse et lumineuse en journée, et on l’imagine parfaitement transformée en dance floor le soir, plusieurs rendez-vous musicaux étant déjà programmés dans les jours qui viennent.

 

 

 

Quand une bande de potes décide de s’associer pour recréer un vrai bistrot de quartier, on se dit qu’un peu de simplicité ne peut faire que du bien. Le concept est donc basique : un lieu convivial où l’on se retrouve de 10h à 2h du matin, où l’on peut boire un verre au comptoir et manger des plats authentiques parfois revisités (rémoulade - bavette à l’échalote – moules frites – boudin aux pommes...), et où l’on se sent vite comme à la maison ; bref, un vrai lieu dans l’esprit de la Butte.

 

 

 

Evénement rue Ordener : le mythique restaurant Chez Frézet a laissé place à B.O.U.L.O.M, pour Boulangerie Où l’On Mange. Nouveau concept imaginé par Julien Duboué (jeune chef landais, ancien chef de Drouant et qui a déjà ouvert quatre restaurants), ce lieu « trois en un » est à la fois une boulangerie/pâtisserie haut de gamme qui propose entre autre un délicieux pain au maïs ou une sublime tarte au chocolat, un restaurant ouvert midi et soir sous la forme d’un buffet à volonté (29€ le midi – 39€ le soir) et, cerise sur le gâteau, un bar à cocktails « clandestin » à l’étage, d’où l’on ne serait pas étonnés de voir surgir Al Capone en personne. On n’a pas encore testé le buffet mais les retours sont excellents, par contre, pour avoir visité le lieu, c’est franchement super beau, la verrière d’origine ayant été conservée. On adore aussi le côté table d’hôtes. Bref, une adresse qui fait déjà beaucoup parler d’elle mais qui visiblement mérite déjà sa réputation.

 

Crédit photo : Mathieu Génon

 

Un an après son ouverture, le Hasard Ludique poursuit la reconquête de la Petite Ceinture et aménage 300m2 de quai situés en contre bas de la gare pour en faire un espace de détente et d’animations ! En conservant tout ce qui fait la singularité de cet espace prisé des street-artists, l’équipe du Hasard Ludique va y installer une terrasse géante en plein air (mais à l’abri des intempéries) et des espaces pour de la programmation artistique : ateliers, expositions, performances, etc... Rendez-vous le week-end du 28 avril pour l’inauguration de l’espace avec, au programme, concerts, djs sets, animations ludiques, barbecue et playground géant !

 

Et aussi (mais on n'a pas encore testé)...

  • CHEZ TA SOEUR - 57 rue du Mont Cenis

Nouveau salon de thé à la place de Petit Pois

  • LOCA - 29 rue Lambert

Restaurant argentin

  • PUZZLE - 3 rue Dancourt

Restaurant thaï

  • HÔTEL PARTICULIER MONTMARTRE - 23 avenue Junot

Relooking et nouvelle carte à découvrir très vite...

 

 

- TOURISME -

 

 

 

On vous reparle très vite plus en détails de ce bel hôtel ouvert le 29 mars, jour anniversaire de la naissance de Marcel Aymé, qui, comme chacun le sait, a longtemps vécu dans notre quartier. Ce nouveau quatre étoiles situé rue Tholozé fait désormais partie de la Société des Hôtels Littéraires, et les mots de l’écrivain vous accompagnent avec élégance à chaque étage. Chaque chambre porte le nom d’une œuvre de Marcel Aymé ou celui d’un des ses amis, et Montmartre est omniprésent dans les citations de l’auteur. On vous accompagne très vite pour une visite guidée...

 

 

- SHOPPING -

 

 

Même équipe mais changement de nom et de décor puisque Le Fameuse a remplacé Homies au 8 rue des Abbesses. On y trouve désormais principalement les vêtements de la marque éponyme, que les deux créatrices souhaitent développer notamment grâce à des collaborations récurrentes avec des street artists, permettant de créer des collections de pièces uniques ou en édition limitée. A noter que La Fameuse est également le seul magasin parisien où l’on peut trouver la quasi totalité des modèles de baskets No Name, avec qui la marque prépare également un modèle exclusif.

 

 

La boutique déco s’est agrandie et a traversé la rue pour s’installer en face, à la place de la Boutique Etoilée. Même concept, même ambiance, mais en plus grand...

 

 

 

Changement de décor chez Isakin, histoire de rafraîchir la boutique, incontournable du vestiaire masculin à Montmartre.

 

Et aussi...

  • JIMMY FAIRLY - 40 rue des Abbesses

 

 

- CULTURE ET LOISIRS -

 

 

 

Fermé pour travaux depuis le mois de janvier, l’Espace Dali a rouvert ses portes la semaine dernière. Métamorphose réussie pour le lieu qui présente désormais plus de 300 œuvres issues d’une collection privée acquise auprès de Salvador Dali ou de grands collectionneurs au travers d’une scénographie moderne, aérée et lumineuse, et qui permet de redécouvrir complètement l’œuvre de ce maître incontesté du surréalisme. A noter que la galerie est désormais intégrée au cœur de l’espace, rendant accessible de nombreuses œuvres présentées au gré des acquisitions.

 

 

 

A mi-chemin entre galerie et boutique éphémère, Totem est un espace dédié aux créateurs et artisans d’art. En lieu et place de l’ancien Cheval A Bascule (fermé depuis de longues années), le lieu a fait peau neuve pour accueillir artistes et artisans, ainsi que prochainement des ateliers.

 

A suivre...

 

Laisser un commentaire
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
3 rue Durantin
75018 Paris
41 rue des trois frères
75018 Paris
6 rue des trois frères
75018 Paris
42 rue d'Orsel
75018 Paris
83 rue des Martyrs
75018 Paris
15 rue André Del Sarte
75018 Paris
67 rue Caulaincourt
75018 Paris
62 rue Caulaincourt
75018 Paris
41 rue Caulaincourt
75018 Paris
181 rue Ordener
75018 Paris
128 avenue de Saint-Ouen
75018 Paris
M° Porte de Saint-Ouen ou Guy Moquet
16 rue Tholozé
75018 Paris
M° Abbesses ou Blanche
8 rue des Abbesses
75018 Paris
15 rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses
Dimanche de 12H à 18H30 Dans l'arrière boutique de Mamadeko, retrouvez : Coiffeur Le Petit david Ouvert du mercredi au dimanche de 11H à 19H30
9 rue André Del Sarte
75018 Paris
M° Barbes ou Château Rouge
11 rue Poulbot
75018 Paris
29 rue des Trois Frères
75018 Paris
M° Abbesses ou Anvers
0609085761

Vous aimerez aussi

• Janvier 2018