50 ans, ma nouvelle adolescence

• Éclat de rire à la Manufacture des Abbesses jusqu'au 21 juillet

« Fanny a tout juste 50 ans quand son mari la plaque brutalement pour une femme qui a l’âge de leur fils ainé… 21 ans ! » Dans le genre cliché, on peut difficilement faire mieux... Pourtant, non seulement ça arrive, mais en plus, quand le sujet est traité avec intelligence et surtout beaucoup d’humour, cela donne 50 ans, ma nouvelle adolescence, un seul en scène hilarant programmé à la Manufacture des Abbesses du 27 juin au 21 juillet.

 

Bernard Jeanjean et Martine Fontaine n’en sont pas à leur coup d’essai. Auteur et réalisateur pour la télévision et le cinéma, on lui doit notamment le film à succès J’me sens pas belle avec Marina Foïs, adapté peu de temps après pour la scène à la Manufacture des Abbesses et à la Grande Comédie. Dans le rôle principal, Martine Fontaine, également co-auteur de l’adaptation théâtrale, que l’on retrouve aujourd’hui dans 50 ans, ma nouvelle adolescence.

 

Le coup de maître de la pièce, c’est qu’un homme réussisse avec autant de justesse et de tendresse à aborder un sujet aussi sensible que celui de la cinquantaine chez une femme, preuve de l’amour et de l’admiration qu’il porte à son interprète : « J’ai d’ailleurs écrit le spectacle en pensant à elle, comme un écrin pour son talent ». Martine Fontaine incarne ainsi une Fanny aussi forte que désespérée, aussi maladroite que désopilante, et elle nous embarque dans son univers sans nous laisser une seule seconde de répit, nous faisant passer du rire aux larmes sans aucune mièvrerie ni compassion.

 

La comédienne est bluffante tant elle porte le spectacle à bras le corps, d’autant que la mise en scène, délibérément sobre et dépouillée, lui laisse tout l’espace pour s’exprimer. Quant au texte, il fourmille de répliques tour à tour drôles, acerbes, émouvantes, mais toujours parfaitement justes et qui atterrissent dans le mille ! Ah... le passage sur Tinder... on ne vous spoile pas mais c’est le genre de réplique qui pourrait vite devenir culte !

 

50 ans, ma nouvelle adolescence n’est pas une ode au féminisme, mais à la femme avec un grand F, et le spectacle s’adresse tout autant aux femmes qu’aux hommes, et tout autant aux millenials qu’aux futurs retraités. Les éclats de rire nourris durant toute la durée du spectacle et l’ovation reçue par Martine Fontaine à la fin de la représentation viennent confirmer le bonheur vécu par les spectateurs, nous les premiers, et ça fait du bien !

 

Bref, si vous êtes à Montmartre en juillet, ne manquez pas 50 ans, ma nouvelle adolescence ; nous on a adoré.

 

Bon plan Very Important Montmartrois : du 27 au 30 juin, bénéficiez de places à 10€ ! (Offre réservée aux membres du Club. Infos et adhésion : ow.ly/PkGS30kFRtS

 

Laisser un commentaire
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
7 rue Véron
75018 Paris
M° Pigalle ou Abbesses
0142334203