Baby au Théâtre de l'Atelier

• L'Amérique dans tous ses états

Lors de la conférence de presse de rentrée, Didier Long, le directeur du Théâtre de l’Atelier, avait exprimé sa volonté d’accompagner l’évolution de la société en programmant des spectacles qui ont du sens. Baby, à l’affiche depuis le 19 janvier, fait en plus le pari de l’audace et de l’engagement, en s’attaquant, entre autre, au sujet ultra sensible de la maternité et de la gestation pour autrui. Et autant vous le dire tout de suite, Baby est une pièce dont on ne ressort pas totalement indemne...

 

"Enceinte ? Couple marié, épanoui, cultivé et très à l'aise financièrement veut offrir à un enfant blanc en parfaite santé une vie heureuse. Différentes formes d'aides envisageables. Appeler en pcv." Tout est dit dans l’annonce passée par Rachel et Richard, le couple idéal à qui tout réussi mais qui ne peut pas avoir d’enfant. Pour se sortir de la misère dans laquelle ils vivent, Wanda et All décident de « vendre » le cinquième enfant que Wanda attend... Mais comment vivre sereinement une situation aussi tragique que complexe ? Au travers de la confrontation de ces deux couples que tout sépare, c’est l’Amérique toute entière qui est passée au crible.

 

 

Jane Anderson est une auteure et scénariste américaine, connue, entre autre, pour avoir participé à l’écriture de la série Mad Men, mais également pour avoir reçu plusieurs Emmy Awards. Baby est l’adaptation française de la pièce The Baby Dance écrite en 1992. C’est Camille Japy, interprétant ici Rachel, qui a découvert ce texte par hasard dans une librairie théâtrale à New York, et qui en signe l’adaptation. Au regard des sujets abordés (la misère, le racisme, l’impossibilité d’avoir des enfants, la marchandisation du corps humain...), l’exercice était périlleux, et pourtant, on rit ! Parce que c’est tout simplement merveilleusement bien écrit, et que les répliques fusent à une vitesse folle, laissant à peine aux spectateurs le temps de souffler.

 

Hélène Vincent signe une mise en scène efficace et intense, bourrée de symboles, entre une première partie dans la caravane surchargée à l’atmosphère étouffante de ce couple qui ne possède rien, et la deuxième partie dans un décor angoissant de vide et de froideur symbolisant la richesse de l’autre couple à qui il manque pourtant l’essentiel...

 

Quant aux comédiens, ils sont tous remarquables, depuis Isabelle Carré, toujours aussi juste et émouvante, en passant par Bruno Solo, criant de sincérité, Camille Japy, tour à tour hilarante et bouleversante, le colosse Vincent Deniard, parfait dans le rôle du mari paumé, ou encore Cyril Couton dans celui de l’avocat.

 

 

Bien sûr, on ne vous dévoilera pas la fin, toute aussi déconcertante que bouleversante, mais plusieurs jours après la représentation, la dernière phrase résonne encore à nos oreilles... C’est dire à quel point Baby ne vous laissera sûrement pas indifférent !

 

- BON PLAN MONTMARTRE ADDICT -

 

La place en 1ère catégorie à 31€ au lieu de 44€

en réservant par téléphone au 01 46 06 49 24

avec le code MONTMARTRE ADDICT

ou directement par internet en cliquant sur le lien : bit.ly/BabyAmisAtelier

 

 

Laisser un commentaire
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 Place Charles Dullin
75018 Paris
M° Anvers ou Abbesses
0146064924

Vous aimerez aussi

• Pour toutes les mères de la terre
• Une programmation prometteuse !