CRIMINEL – Reprise Exceptionnelle

Le 12 mars 2018

Que Boris tue son père, c’était presque inéluctable. Mais que Camille, sa sœur adorée, frôle la mort cette même nuit, cela restera difficilement compréhensible.

La justice a frappé, quinze ans ont passé, mais les hommes, eux, s’interrogent, se révoltent, se heurtent, encore et encore, sur ces quelques minutes qui ont tout changé. Et que faire du reste, les crimes invisibles, les silences et promesses rompues qui pèsent parfois terriblement lourd ?

———————-

Le 12 mars. Puis du 1 avril au 17 avril 2018. Les dimanches, lundis, mardis à 20h

———————–

Texte et mise scène : Yann Reuzeau

Distribution : Frédéric Andrau, Morgan Perez, Noémie Daliès, Sophie Vonlanthen

Assistante : Clara Leduc

Lumière : Elsa Revol

Décor : Goury

——————————

« Observateur percutant de notre époque, Yann Reuzeau continue de tracer un sillon singulier en questionnant l’intime et la justice. Et confirme l’étendue de son talent avec ce projet politico-social d’une admirable actualité. Il déploie un inframonde tavelé de non-dits, de mensonges et d’interrogations obsédantes. Mais filent aussi entre ses personnages égarés, des liens tenaces parce que tissés dans la douleur. Ce drame, est agencé avec un art consommé du suspense. C’est d’abord le texte qui nous happe, ces histoires crues de saturation des émotions, d’appel au secours à la chaleur humaine, ces blessures indélébiles quinze ans après les faits. Dopée par un montage efficace entre passé et présent et une scénographie ingénieuse, la mise en scène nous tenaille dans un ring sobre et mouvant. L’ensemble repose sur des duels portés à incandescence par Frédéric Andrau, (troublant), Sophie Vonlanthen (toute en fébrilité), Morgan Perez (à fleur de nerfs) et Noémie Daliès qui succède à la regrettée Blanche Veisberg (idéalement borderline). Du théâtre vibrant et secouant. » – A Nous Paris
 

« Une réflexion pertinente sur la légitime défense, le pardon, la justice, la vengeance… Rythmée, interprétée avec talent et écrite avec finesse, cette œuvre puissante résonne dans la tête du spectateur après la représentation. » – Version Femina
 

« Remarquable. Un auteur, un vrai, un intelligent qui a des choses à dire et qui sait les dire avec le théâtre, un homme de scène qui a compris ce qu’est le non-dit, qui a tout saisi du mystère de l’écriture dramatique, qui prend son achèvement dans le corps du comédien. Tout ceci est, vraiment, passionnant, et on est en écoute tendue pendant tout le spectacle. Sans compter que c’est très bien joué. Sophie Vonlanthen, toujours impeccable, Blanche Veisberg, Frédéric Andrau, et peut-être surtout Morgan Perez, très impressionnant.
 

Magnifique de tension scénique, d’intelligence psychologique, et d’humanité. » Jean-Luc Jeener – Figaroscope

« Un dialoguiste vif et percutant, dont le théâtre emprunte aux séries télé leur rythme et leur sens du suspens. » Joelle Gayot – Télérama

 

 

-

Publié le 16 février 2018 par Manufacture des Abbesses

Manufacture des Abbesses

7 rue Véron

75018 Paris

M° Pigalle ou Abbesses

0142334203

Ouvert aujourd'hui : 10:30 - 19:30


Manufacture des Abbesses
7 rue Véron 75018, Paris
M° Pigalle ou Abbesses