Mieux être soi ou les pouvoirs du féminin

Yoga, méditation et accompagnement personnel à Montmartre

De plus en plus nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui ressentent le besoin de se recentrer, de se ressourcer, de se sentir mieux, plus en accord avec eux-mêmes et avec ce qu’ils sont profondément. Une démarche pas toujours évidente à entreprendre, dans laquelle s’est lancée Zoë il y a quelques années, au point d’en avoir fait son métier. Installée à Montmartre, elle propose aujourd’hui aux femmes de les accompagner sur le chemin du « mieux être soi ». Retour sur son parcours, ou comment de la publicité au yoga il n’y a finalement qu’un pas…

Le fabuleux destin du cinéma Studio 28

Une histoire de famille

C’est le cinéma de tous les superlatifs, qualifié de "salle des chefs-d’œuvre, chef-d’œuvre des salles" par Jean Cocteau. Claude Lelouch en a fait sa "cantine cinématographique", quand Jean-Pierre Jeunet y vient régulièrement pour voir les films qu’il n’a pas pu voir la semaine de leur sortie. Classé Art & Essai, il s’agit du plus vieux cinéma parisien toujours en exploitation. Mais le Studio 28, c’est surtout l’histoire d’une famille qui depuis bientôt quatre générations fait vivre ce joyau montmartrois.

Chamotte

Nouvel atelier de céramique rue Véron

Saviez-vous que des études scientifiques avaient démontré que le fait de mettre les mains dans la terre augmentait la production de sérotonine par le cerveau, et donc rendait plus heureux ! Imaginez par exemple le bonheur que peut procurer le fait de malaxer la terre… Un bonheur auquel peuvent depuis peu goûter les montmartrois grâce à Ophélie, qui vient d’ouvrir Chamotte, son atelier de céramique rue Véron.

Du Théâtre du Tertre au Théâtre Lepic

La folle histoire d’un théâtre 100% montmartrois

Juste à l’entrée de l’avenue Junot, le Théâtre Lepic fait partie de ces lieux montmartrois qu’on adore ; parce qu’il s’agit d’un vrai théâtre de quartier, parce qu’il s’agit du plus haut de Paris, mais aussi parce qu’il a un vrai passé. En effet, s’il a officiellement fêté ses 1 an le 12 décembre en tant que Théâtre Lepic, son histoire est beaucoup plus ancienne…

De l’imprimerie Mourlot à l’Atelier Véron

Hommage aux maîtres de la lithographie

Il y a un peu plus d’un an, le soir de la fête de la musique 2018, l’Atelier Véron ouvrait ses portes dans la rue du même nom. A l’origine de ce projet, on retrouve le sculpteur Jacques Tenenhaus, heureux propriétaire des lieux (et quels lieux !) depuis plus de trente ans. Car ce qu’on ne peut deviner, c’est que derrière l’espace galerie, particulièrement agréable avec ses murs de pierre, se cache un jardin secret où Jacques a installé son atelier et ses bureaux, qui furent autrefois une maison de plaisir puis un commissariat et un dépôt de meubles !

Escape game immersif au Théâtre Lepic

Coup de coeur de l'été 2019 à Montmartre

Il n’est pas rare de croiser dans les rues de Montmartre des joueurs participant à des rallyes ou à des parcours ludiques, mais c’est une aventure totalement inédite qui vous attend cet été au Théâtre Lepic. En effet, c’est la première fois qu’un théâtre parisien propose un escape game immersif au cours duquel vous devrez, en équipe, aider Jean Cocteau à retrouver le Graal...

la cage aux fauves

La machine à remonter le temps

A l’heure du selfie à outrance et de la photo numérique, difficile d’imaginer que lorsqu’elle a été inventée en 1838, le temps de pose pour une photographie (ou Daguerréotype) pouvait aller jusqu’à trente minutes ! Sans compter qu’elle n’était pas reproductible, et qu’il faudra attendre 1851 et l’invention de la technique du Collodion humide pour qu’elle le devienne. C’est ce procédé qu’ont choisi d’utiliser Khriska et Florence dans leur studio photo de Montmartre ouvert il y a quelques mois, La Cage Aux Fauves...

À moi de jouer – Clara Saracho

Jusqu'au 18 mai 2019 au 87, lieu de créations

Issue des Beaux-Arts, Clara Saracho de Almeida nous fait découvrir son univers, à la croisée du Portugal et des jeux d’espaces. Une exposition rêveuse et pleine de sensibilité, rendue possible par art-exprim. L’association accompagne depuis plusieurs années des artistes plasticiens et leur offre la possibilité d’exposer deux fois par an. Un espace de diffusion et un budget est mis à leur disposition pour produire et développer leur démarche artistique.

La légende de Bornéo

le travail c'est la santé ?

Il y a une légende à Bornéo qui dit que les orangs-outans savent parler mais qu’ils ne le disent pas pour ne pas avoir à travailler.C’est un spectacle d’un genre un peu à part que présente actuellement et jusqu’au 4 mai le Théâtre de l’Atelier. Proposé par le collectif L’Avantage du Doute, La Légende de Bornéo met en scène cinq personnages qui, au travers de scènes de la vie quotidienne, interrogent sur le monde du travail.

Carnet Chouette

Quand sérigraphie rime avec papèterie

Blandine vit à Montmartre et possède une drôle de passion : celle de collectionner les papiers, tous les papiers, qu’ils soient imprimés ou pas. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’existe pas de nom officiel pour ce type de collection ! Mais Blandine est d’abord artiste peintre, et cherchait un moyen de conjuguer ses deux passions pour l’art et le papier. C’est ainsi qu’elle a eu l’idée il y a cinq ans de créer Carnet Chouette, et d’installer il y a quelques mois son atelier de sérigraphie rue Feutrier...

Georges Dorignac, Corps et âmes

Le peintre qui sculptait ses dessins

C’est un pari audacieux que prend le Musée de Montmartre en présentant à Paris une exposition entièrement consacrée à l’œuvre de Georges Dorignac. Ce peintre, pourtant exceptionnel, est en effet très peu connu du grand public, et le Musée de Montmartre poursuit ainsi, après La Piscine de Roubaix et le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, cette volonté de restituer à Dorignac la place qu’il mérite dans l’histoire de l’Art Moderne.

bells & spells au théâtre de l’Atelier

il faut le voir pour le croire

C’est un pur moment de poésie que nous invite à vivre jusqu’au 12 mai le Théâtre de l’Atelier grâce à Bells & Spells. Le spectacle, créé en juillet 2018 au Festival de Spoleto en Italie, se joue pour la première fois à Paris, et les premiers spectateurs montmartrois, dont nous avons fait partie, sont déjà plus qu’enthousiastes...

2019 au Musée de Montmartre

programmation artistique et culturelle

Le Musée de Montmartre est unique, tant par sa situation que par son histoire. Qui n’a pas un jour passé la porte cochère du 12 rue Cortot n’a jamais véritablement ressenti ce qu’était l’esprit montmartrois : parce que le lieu est incomparable, les Jardins Renoir dominant le versant Nord de la Butte, parce qu’il est la mémoire vivante de ce que fut le Montmartre artistique de la fin du 19e et du début du 20e siècle, et parce qu’on n’y vient pas comme on viendrait visiter n’importe quel musée parisien. Bref, ce Musée de Montmartre, on l’aime, d’autant plus que chaque année, il nous propose une programmation toujours plus originale et passionnante...

Le funambule montmartre

Le théâtre des théâtres

Les théâtres ont toujours été nombreux à Montmartre, et le quartier compte encore plusieurs salles qui font ses belles soirées. Le Funambule fait partie des plus récents, mais également des plus vivants, et si vous descendez la rue des Saules depuis la rue Caulaincourt, vous remarquerez forcément sa façade rouge, juste avant l’immeuble en angle de la rue Francoeur.

Artistes à Montmartre – lieux et ateliers mythiques

Jusqu'au 20 janvier 2019 au Musée de Montmartre

Charles Aznavour nous a parlé d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, et c'est précisément au temps de cette Bohème que la nouvelle exposition présentée par le Musée de Montmartre nous ramène. En effet, l'humble garni qui lui servait de nid et ne payait pas de mine aurait très bien pu faire partie de ces lieux et ateliers mythiques, fréquentés ou habités par les peintres de Montmartre de la fin du 19e siècle au début du 20e siècle.

Matière Active

Du doudou au bijou il n'y a qu'un fil

« La créativité c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser. » Cette citation de l’auteure et activiste américaine Mary Lou Cook pourrait bien être le mantra de Laurence, la fondatrice de Matière Active. Le lieu, ouvert en 2006 à Montmartre, propose ainsi de nombreux ateliers créatifs en plus de deux boutiques...

Des Mots Des Mosaïques

L'atelier-galerie du 45

C’est l’une des plus jolies devantures de la rue Lepic, au numéro 45, et en poussant la porte, on découvre le très bel atelier de Véronique ; bienvenue chez Des Mots Des Mosaïques...

Où trouver un peu de chaleur à Montmartre ?

Parce que ça commence à cailler !

À l'annonce des prévisions météo de la semaine, on s'est dit que si vous étiez aussi frigorifiés que nous, il nous fallait donc réagir au plus vite ! Après avoir rallumé le chauffage hier soir, il vous a quand même fallu sortir de chez vous ce matin. Et là, le drame : du gris partout, un petit crachin digne des côtes bretonnes et un vent glaçant. Pas de panique ! Voici quelques idées pour vous réconforter aux quatre coins de la Butte. Un programme anti-grisaille, qui on l'espère vous réchauffera le coeur et l'esprit !

La Maison Étrange… à Montmartre !

Concours

Un jeune garçon sujet à de graves crises d'angoisse vit à Montmartre dans une Maison étrange avec trois locataires un peu singuliers. Ses parents sont toujours absents et c'est sa grand-mère qui veille sur lui. Un jour, un mystérieux individu avec un chapeau melon débarque et la grand-mère accepte de le loger alors qu'elle a promis de ne plus prendre de locataire supplémentaire. Or, la présence de ce nouvel arrivant provoque de bien étranges phénomènes dans la Maison ! Mais pourquoi l'inconnu ne quitte-t-il jamais son chapeau melon ? Que dissimule-t-il ? Le garçon décide de mener son enquête coûte que coûte ! Il découvrira alors un secret de famille, sa mère et sa grand-mère sont en réalité.... Eh bien, pour le savoir, il faudra lire l'histoire !

Rentrée 2020 à Montmartre

Guide pratique des bonnes résolutions

Plus les jours passent, plus le ciel se couvre et il flotte comme un air d'automne à Montmartre. Les vacances se terminent, les écoliers reprendront le chemin de l'école d'ici quelques jours et c'est l'effervescence pour être prêt à temps ! On a recensé une flopée d'idées pratiques pour bien démarrer l'année... auxquelles vous n'auriez peut-être pas pensé ! Et pour ceux qui finalisent leurs achats de rentrée, les indispensables sont dans notre dernier dossier shopping.

Sur les pas des musiciens à Montmartre #2

De Charles Aznavour à Daft Punk

Les années 50 marquent l’âge d’or des cabarets à Montmartre, où de nombreux artistes ont débuté. Un peu plus tard, plusieurs studios d’enregistrement et de labels éliront domicile dans le quartier, jusqu’à la fameuse french touch dont quelques grands titres mondialement connus ont été créés sur la Butte !

Sur les pas des musiciens à Montmartre #1

De Berlioz à Patachou

On a tous en tête un air ou une chanson qui parle de Montmartre. La Bohème et La Complainte de la Butte sont sans doute les plus connues, mais on pourrait également citer Rue Lepic, Pigalle, Place du Tertre ou rue Saint-Vincent… Le patrimoine musical montmartrois est intéressant à plus d’un titre, car si le quartier a inspiré les musiciens, nombreux sont également ceux qui y sont nés, y ont débuté ou y ont habité. C’est parti pour une balade musicale dans le quartier.

Bonnie Montmartre

Le "gang" qui donne du sens à votre communication

On aurait pu commencer par vous demander si vous aviez lu l’histoire de Jesse James, comment il vécut, comment il est mort, mais c’était un peu tiré par les cheveux. C’est pourtant bien l’histoire de Bonnie et d’un couple que l’on va vous raconter, mais qui n’ont rien à voir ni avec le fameux gang Barrow, ni avec le film d’Arthur Penn, ni même avec la chanson de Serge Gainsbourg. Le Clyde de l’histoire est photographe et s’appelle Erwann. Né à Bichat, c’est un vrai gamin de la Butte et il a toujours vécu dans le quartier. Erwann a une femme, elle est belle et son prénom c’est… Corinne ! A eux deux, ils forment le gang Bonnie Montmartre, studio de communication sociale et culturelle, et leur parcours est passionnant.

Le Montmartre des frères Séeberger

Les cabarets de Montmartre en danger

Sauvegardons le patrimoine de la Butte

Connus dans le monde entier, les cabarets de Montmartre font partie intégrante de l’histoire du quartier. Jusqu’à la Belle Epoque, il s’agissait principalement de simples débits de boissons où l’on pouvait également manger pour certains. On en comptait beaucoup sur la Butte puisque située de l’autre côté de la barrière d’octroi (au niveau des boulevards de Rochechouart et de Clichy), l’alcool y était moins cher.

La Marmotière Editions

Des livres pour enfants 100% montmartrois

Pour beaucoup d’enfants, l’histoire racontée par papa ou maman avant de s’endormir fait partie des rituels qui leur permettent de s’éveiller à la lecture dès le plus jeune âge. Qu’il s’agisse de ceux qu’on leur lit ou qu’ils feuillettent juste pour les images, les petits adorent les livres, et il y a en France de nombreuses maisons d’édition jeunesse. Mais saviez-vous qu’il en existait une à Montmartre ?   

Paris on lockdown par Jean-Luc Perreard

Un talent montmartrois

Originaire d’Annecy, Jean-Luc Perreard habite Montmartre depuis une quinzaine d’années. Ses enfants y sont nés, y grandissent, et c’est donc en famille qu’il a passé les huit semaines de confinement dans son appartement sur le versant est de la Butte. Chaque soir à 20h, il retrouvait ses voisins à leurs fenêtres pour applaudir le personnel soignant, et c’est en les observant qu’il a eu l’idée de démarrer une série de photos.

Montmartre au cinéma #2

Saviez-vous qu’en 2019, Paris avait accueilli plus de 1000 productions, entre films, clips musicaux et séries télévisées ? Et si la capitale a depuis toujours attiré de nombreux réalisateurs, Montmartre reste sans nul doute l’un de ses quartiers les plus cinégéniques, allant même jusqu’à devenir dans certains films un acteur à part entière. Il y a tout juste trois ans, le Musée de Montmartre proposait une très belle exposition sur le sujet : Montmartre, Décor de Cinéma, et il y a quelques semaines encore, les rues Berthe et Androuet servaient de décor au film « Adieu Monsieur Haffmann » réalisé par Fred Cavayé, dont le tournage s’est brutalement interrompu le 16 mars et qui est depuis resté en l’état...

Montmartre au cinéma #1

Saviez-vous qu’en 2019, Paris avait accueilli plus de 1000 productions, entre films, clips musicaux et séries télévisées ? Et si la capitale a depuis toujours attiré de nombreux réalisateurs, Montmartre reste sans nul doute l’un de ses quartiers les plus cinégéniques, allant même jusqu’à devenir dans certains films un acteur à part entière. Il y a tout juste trois ans, le Musée de Montmartre proposait une très belle exposition sur le sujet : Montmartre, Décor de Cinéma, et il y a quelques semaines encore, les rues Berthe et Androuet servaient de décor au film « Adieu Monsieur Haffmann » réalisé par Fred Cavayé, dont le tournage s’est brutalement interrompu le 16 mars et qui est depuis resté en l’état...

Journal de bord d’un confinement à Montmartre : Jour 1

Idées de lecture 100% montmartroises

Depuis samedi et l’annonce de la fermeture de tous les commerces « non indispensables » pour une durée indéterminée, les rues de Montmartre se sont progressivement vidées, jusqu’à l’interdiction quasi totale de sortir depuis hier. Les recommandations sont claires : restez chez vous !!! Ce ne sera simple pour personne, et quand on habite un quartier aussi beau que le nôtre, c’est peut-être encore plus compliqué…

Otto Freundlich, la révélation de l’abstraction

Du 28 février au 6 septembre au Musée de Montmartre

Peintre et sculpteur allemand d’origine juive, Otto Freundlich est considéré comme l’un des premiers grands créateurs de l’art non-figuratif et pionnier de l’abstraction. Jusqu’au 6 septembre 2020, le Musée de Montmartre lui consacre une exposition monographique, la première à Paris depuis 1969 ; l’occasion de découvrir l’œuvre protéiforme d’un artiste absolu, dans laquelle Montmartre jouera un rôle déterminant.

Quoi de neuf à Montmartre ? Février 2020

Au risque de se répéter, ça bouge tous les jours dans le quartier ! Tellement qu'on a parfois du mal à suivre, et qu'on n'a surtout pas le temps de tout tester. Il n'empêche, voici les dernières nouveautés repérées à Montmartre...

Plongée en eaux surréalistes à Dalì Paris

Parmi les peintres ayant un lien fort avec Montmartre, on cite communément Renoir, Toujouse-Lautrec, Picasso et bien d’autres, mais beaucoup plus rarement Salvador Dalì. Peu de gens savent en effet qu’il vécut un temps rue Becquerel, et beaucoup trop ignorent encore qu’un lieu lui est entièrement dédié sur le haut de la Butte. Ouvert depuis plus de 25 ans, Dalì Paris (ancien Espace Dalì) accueille ainsi la plus grande collection privée consacrée à l’artiste catalan...

Sur les pas de Toulouse-Lautrec à Montmartre

L'âme de Montmartre

Toulouse-Lautrec est sans nul doute l’un des peintres les plus aimés de la fin du 19e siècle, mais surtout l’un des plus montmartrois. Né à Albi en 1864, Henri de Toulouse-Lautrec découvre Montmartre en 1882, année où il rejoint l’atelier de Fernand Cormon, alors situé au 10 rue Constance, pour étudier la peinture. Il s’y fait des amis, parmi lesquels Vincent Van Gogh, et commence à fréquenter les nombreux cabarets de la Butte. « Désormais, Montmartre, ses curieuses apparences et sa gentillesse secrète pénètreront dans l’œuvre du grand artiste qui sut rapidement se découvrir devant les spectacles que la rue lui offrait sans compter ».  Il ne quittera plus jamais le quartier, jusqu’à en devenir l’une des figures indissociables.

Clarisse Debout ou l’art de la photographie mobile

Exposition du 12 décembre 2019 au 21 janvier 2020 à l'Atelier Véron

Aujourd’hui, rares sont ceux qui n’utilisent pas leur smartphone pour faire des photographies, mais rares sont aussi ceux qui en ont fait un art. C’est pourtant le cas de Clarisse Debout, iphonographeuse, qui expose ses œuvres à l’Atelier Véron du 12 décembre au 21 janvier prochain : des photos comme des tableaux, où les outils numériques ont remplacé le pinceau...

Montmartre 1900-1930 Art Nouveau-Art Déco

Les trésors architecturaux du quartier

On parle beaucoup de l’histoire de Montmartre et de ses artistes, un peu moins de son patrimoine architectural. Pourtant, la Butte regorge de trésors en la matière, certains très anciens comme l’Eglise Saint-Pierre ou le Martyrium, d’autres mondialement connus comme le Sacré Cœur. Mais on oublie trop souvent que notre quartier abrite également une collection remarquable de constructions Art Nouveau et Art Déco. Montmartre 1900-1930 Art Nouveau – Art Déco est l’un des premiers ouvrages entièrement consacré à cette facette de Montmartre...

La Claque et le Bonbon (concours)

ou l'incroyable destin d'un gamin de la Butte

L’histoire de Montmartre regorge de personnages qui ont façonné sa réputation et sa légende. Certains sont très connus, d’autres beaucoup moins ; c’est le cas de la grand-mère de Philippe Loubry. Au travers d’un récit aussi tendre que truculent, l’auteur de La Claque et le Bonbon nous parle de celle qui fut durant de nombreuses années l’une des reines des nuits montmartroises.

Collection Weisman & Michel

Du 11 octobre 2019 au 19 janvier 2020 au Musée de Montmartre

C’est de leur passion commune pour l’art de Montmartre qu’est née il y a plus de vingt ans l’histoire d’amour entre David E. Weisman et Jacqueline E. Michel. Mais surtout, c’est à cette histoire que l’on doit l’une des plus belles collections jamais constituée sur l’esprit de Montmartre et ses artistes, exposée pour la première fois dans sa quasi totalité ; une collection exceptionnelle qui trouve tout naturellement un écrin de choix au Musée de Montmartre.

Au théâtre à Montmartre : automne 2019

Le Club R-26

Une folle histoire montmartroise

Saviez-vous que durant plus 80 ans avait existé à Montmartre un réseau social où se côtoyaient artistes et inconnus, intellectuels et autres amateurs éclairés, qui se retrouvaient au 6e étage de l’immeuble du 26 rue Norvins, aujourd’hui Place Marcel Aymé ? Le R-26 fut ainsi l’un des clubs les plus sélect et ouvert à la fois, dont les membres devaient « aimer la Butte, la choucroute, la musique, le marc de Bourgogne, la poésie, la simplicité, l'amour, le bon vin et la belle amitié », bref un club typiquement montmartrois, dont aujourd’hui très peu de gens se souviennent ; et pourtant...

1 2 3 5