Atelier Constance

• La cordonnerie à l'ancienne de Montmartre

Tous les amateurs de belles chaussures et autres calcéophiles (comprendre collectionneurs de chaussures) de tout poil se doivent de connaître cette adresse à Montmartre si ça n’est pas déjà le cas. Au 5 rue Constance, Jérôme, cordonnier à l’ancienne, vous donne rendez-vous pour bichonner et réparer vos souliers préférés.

 

 

De mémoire de montmartrois, il existe une cordonnerie à cet endroit au moins depuis les années 70. En 2004, Anthony Delos, considéré comme l’un des meilleurs bottiers de France et aujourd’hui associé à la prestigieuse maison Berlutti, rachète l’atelier de la rue Constance. C’est d’ailleurs là qu’il crée l’un des ses modèles emblématiques, le Constance. C’est ensuite Romain Didier, jeune bottier également parmi les meilleurs, qui investit les lieux. Il s’y forge une réputation d’exception, non seulement dans le quartier mais également à travers tout Paris. Il faut dire que les cordonneries à l’ancienne ne sont plus si nombreuses dans la capitale, et l’adresse de la rue Constance faire dès lors partie des incontournables.

 

Pendant ce temps, Jérôme vit une autre vie. Après des études de droit, il exerce durant dix ans le métier de directeur juridique dans un label musical. Mais c’est sans compter sur l’histoire familiale, qui finit par le rattraper. En effet, son père et son cousin sont également cordonniers non loin de Paris. Entre 14 et 20 ans, Jérôme passe ses week-ends dans l’atelier de son père, où il apprend le métier. Mais à l’époque, il est bien décidé à ne pas faire comme papa ! Pourtant, passé le cap de la trentaine, il éprouve le besoin de changer de vie et d’exercer un métier plus « noble », en tout cas plus artisanal. Rattrapé par son passé, il se dit que finalement, sans jamais oser se l’avouer, il a toujours adoré travailler le cuir, et qu’en plus, le métier, il l’a ! Il retourne travailler aux côtés de son père, puis commence à chercher où s’installer à son compte. C’est alors qu’il rencontre Romain rue Constance, qui lui avoue avoir envie de quitter Paris. Une véritable amitié naît alors entre les deux garçons, et durant huit mois, ils vont travailler ensemble avant que Romain ne confie définitivement les clés de l’atelier à Jérôme en juillet dernier. Pour lui, c’était l’endroit rêvé, puisqu’en plus il habite le quartier.

 

Jérôme exerce son métier de manière artisanale, à l’ancienne, tout en écoutant Radio Nova. Son talent fait qu'il se voit confier des paires de souliers de très grande valeur, ce qu’il considère forcément comme un privilège. Mais surtout, Jérôme est un vrai passionné. Pour chaque paire déposée, il prend le temps de vous expliquer son travail, comment entretenir vos chaussures, et même quand on n’y connaît pas grand chose, c’est absolument passionnant. 

 

 

En plus du travail d’entretien et de réparation, Jérôme apporte un véritable conseil, et souhaite développer la vente de produits qu’il considère comme les meilleurs pour l’entretien des chaussures. Il propose également quelques paires à la vente ; histoire de faire mentir l’adage qui voudrait que les cordonniers soient les plus mal chaussés ?

 

Laisser un commentaire
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
5 rue Constance
75018 Paris
M° Blanche
0658312176
Du Lundi au Samedi : 9h30 - 13h30 / 15h - 19h Le Mercredi : 12h30 - 19h

Vous aimerez aussi

• L'ébéniste qui aimait la vaisselle